Lorsque Mathilde et Arnaud m’ont contacté en 2017 j’étais heureux.

Arnaud est basketteur et j’ai eu l’occasion de le prendre en photo en action alors que je travaillais avec les dernières Nouvelles d’Alsace, le journal local. Il m’a contacté après m’avoir vu et apprécié mon travail l’année précédente lors du mariage d’un de ses amis, basketteur lui aussi. Le plus drôle c’est que ce couple m’avait lui-même contacté après m’avoir vu lors un précédent mariage dont les deux amoureux étaient eux aussi basketteurs. On a coutume de dire que la meilleure publicité c’est un client satisfait. Dans ce cas précis j’en ai eu la preuve puisque grâce à une première prestation réussie j’ai ensuite pu réaliser les photos de deux autres magnifiques couples, et peut être même un troisième que j’ai rencontré cette année lors du Wild Festival 2019.

Mariage à l’écomusée d’Alsace

Mathilde et Arnaud sont un jeune couple dynamique qui a choisi de se marier à la mairie et à l’église de Soultz, dans le Haut-Rhin. Ces deux cérémonies furent marquées par des larmes de joie alternant avec des rires communicatifs. Ces moments chargés en émotions ne pouvaient pas me laisser de marbre, et comme bien souvent  j’ai versé ma petite larme en même temps que les mariés et une partie de l’assistance. D’une nature particulièrement sensible je puise dans ces émotions pour les transmettre à travers mes photos. Je m’évertue à capter ces instants magiques où la larme laisse la place à un éclat de rire, ce moment où les mariés se regardent amoureusement alors qu’ils vont s’engager pour la vie quelques instants après.

A l’issue de la cérémonie religieuse, le cortège démarre pour se rendre à l’Écomusée d’Alsace, à Ungersheim. Particulièrement adapté pour les mariages, la salle du Hall des fêtes contient facilement la centaine de convives prévus pour la soirée et la grande place de l’Eden accueille le vin d’honneur par beau temps. De plus lors de l’arrivée du cortège sur le parking, nous sommes accueillis par des membres du musée qui nous proposent de suivre un parcours très photogénique à travers celui-ci. Je profite des hauteurs de la tour forte pour réaliser la photo de groupe réunissant tous les convives. Etre photographe de mariage demande d’être en forme, il faut marcher plus vite que le groupe, s’accroupir, aller à droite, à gauche, monter, descendre, toujours dans le but de trouver un nouvel angle et un beau cadrage pour une photo. Et dans ce parc il y a de quoi faire. Les jolis endroits ne manquent pas mais il ne faut pas traîner, le traiteur nous attend pour lancer le vin d’honneur.

L’endroit idéal pour un mariage entre tradition et modernité

La place de l’Eden est idéale pour profiter d’une journée ensoleillée en ce début septembre. En cette fin de journée le parc se vide de ses visiteurs pour ne laisser la place qu’aux convives qui pourront alors profiter des animations et du buffet concocté par le traiteur. Entre les arches et la salle du repas, il existe une partie couverte qui peut également être utilisée durant le vin d’honneur et qui mène jusqu’à une arrière cour où il est possible de se poser et discuter tranquillement à l’écart de la musique et de l’agitation générale.

Une soirée animée

L’écomusée d’Alsace est un endroit idéal pour se marier puisqu’il possède un cadre exceptionnel et une salle pouvant accueillir un grand nombre de convives. Cette salle a beaucoup de charme et depuis ce mariage elle a été rénovée. Dans ce cadre à la fois beau et traditionnel vous pourrez y installer une décoration à votre image. Mathilde et Arnaud ont opté pour une décoration à leur image: classe et rétro.
La soirée démarre avec DJ Momo qui embrase directement la scène. Un repas aux petits oignons, une ambiance de folie des discours émouvant… Les ingrédients sont réunis pour une soirée réussie. de mon côté je cours, je vole, je shoote dans tous les coins pour immortaliser cette soirée qui réuni tous les proches des amoureux. Et lorsque la piste de danse se rempli je teste une nouvelle configuration avec un flash déporté. Il me faudra quelques essais pour trouver les bons réglages, mais il y a moyen de s’amuser. Et c’est quand le photographe s’amuse qu’il libère sa créativité. Alors on va finir la soirée par un peu de lightpainting dans la nuit alsacienne.